Choisir le bon site pour acheter du vin biologique en ligne

vin biologique en ligne

Depuis quelques années, le vin bio s’invite sur les tables des restaurants, à la maison et dans plusieurs points de vente. Récemment, la commercialisation de ces produits explose sur le Net et c’est important de trouver un site fiable pour l’achat.

Achat de vin sur Internet, bien plus qu’une tendance

Dans l’Hexagone, l’achat de vin biologique en ligne ne reste plus une tendance, c’est devenu un véritable marché. Chaque semaine, un nouveau site spécialisé dans la vente de vin arrive sur le web. Les vins « bio » ont profité de cet engouement pour différentes raisons. Premièrement, la production bio commence à décoller en France. En effet, environ 7,4% de la surface viticole est cultivée en bio. Deuxièmement, les adeptes de l’achat du vin sur Internet sont généralement plus jeunes et plus écolos que les autres internautes. La troisième raison à citer c’est que la grande distribution reste à la traîne sur le secteur du vin bio. Pourtant, elle s’arroge 84% de la vente des boissons consommées à domicile. Les sites pionniers sont alors plus libres dans leur activité. Si certaines plateformes ont du mal à obtenir une place sur le commerce numérique, d’autres ont plus de chances d’être visibles.

Comment choisir le bon commerçant en ligne ?

Avant d’acheter vos vins bio en ligne, voici quelques conseils. Vous devez opter pour des sites e-commerce existant depuis de nombreuses années. C’est un moyen plus sécurisant. Puis, il faut éviter d’en commander pendant la période estivale. Certaines bouteilles ne peuvent pas en effet supporter la chaleur pendant le transport. Sinon, assurez-vous de recevoir vos bouteilles en moins de 24 heures. À savoir que les commandes de 6 bouteilles et plus baisseront les frais de port. Quelques critères sont également à retenir pour choisir un bon site de vente :

  • La qualité des vins disponibles,
  • Les prix et la disponibilité des vins,
  • Les délais de livraison.

Quelles sont les exigences du vin bio 

La première exigence est celle des productions « biologiques ». Celle-ci existe depuis les 90 en Europe. Elle exclut en fait l’utilisation des pesticides et des engrais de synthèse ainsi que l’OMG. Mais le stockage des produits est également réglementé et doit être spécifique afin d’éviter une contamination ou un mélange. Puis, en parlant de vin bio, il y a la notion de « vin biodynamique ». Cela ressemble à un traitement homéopathique, mais sur la vigne. Cela permet ainsi de renforcer le sol afin d’assurer un meilleur échange avec la plante. Pour avoir un vin biodynamique, il convient de respecter quelques critères : dosage moins élevé en soufre, absence de chaptalisation… Enfin, le vin bio implique également la notion de vin naturel. Il s’agit d’une technique qui combine la notion biologique et biodynamique, mais beaucoup plus loin. Cela veut dire qu’aucun intrant n’est toléré. Néanmoins, les sulfates sont autorisés pour la conservation, mais en quantité très limitée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *